BIO
EKAMBI BRILLANTest né le 18 juin 1948 à Dibombari. Après la naissance, sa maman tombe malade et très vite, le bébé de deux jours fut remis à sa grand-mère qui se trouvait sur l'ile de JEBALE (banlieue de Douala) à 15 minutes de Bonabéri. C’est dans cette île que les Sawa préparent la marmite de Ngondo. Quand sa mère qui était une ancienne d’église et maîtresse de chorale l’emmenait  tous les matins  à la prière et le soir à la réplétion à la chorale, étant bébé dans une corbeille, les mélodies le berçaient.       En 1962, dès l’âge de 11 ans, et contre toute attente car son père le voyait difficilement réussir dans les études, il est admis au concours d’entrée en 6e au Lycée Général Leclerc où il rencontre le français ZANE DANIEL professeur de musique et c’est de là que le virus de la musique l’a attrapé en animant l’orchestre du dit établissement (Lycée Leclerc).       En 1968, il débute dans le night-club le Domino avec le fameux groupe mythique les CRACK’S, d’abord comme guitariste à Douala où il était venu passer les grandes vacances. Avec les CRACK’S, ils ont animé tous les bals scolaires de l’époque et aussi presque tous les cabarets entre Douala et Yaoundé.         En 1971, à l’âge de 23 ans, il arrête ses études, en classe de seconde et rejoint la ville de Douala où il intègre l’orchestre Les CRACK’S comme guitariste. Il se présente ensuite au concours de la musique lancé par l’ORTF (Office De Radio Télévision Française) d’où il en sort lauréat avec la chanson DJONGELE LA NDOLO d’où la sortie de son premier single chez DECCA(France) avec deux titres. Gros succès à l’époque, 20.000 (vingt mille) copies vendues en quelques jours.      Arrivé en France en janvier 1972, avec le soutien de Jean Dikoto  Madengué (Bassiste camerounais), il fut produit par PHONOGRAM (major française) et sort son second disque 45 tours qui eût également un succès avec 25000 (vingt cinq mille) ventes. Un contrat de production signé pour trois singles.      En 1973, participation au premier festival de musique regroupant les 12 meilleurs artistes camerounais , et sortie du 45 tours grand succès Cameroun Airlines.     En 1974, il rompt son contrat avec PHONOGRAM et se lie à SLIM PEZIN le grand guitariste français avec qui il sort l’album Africa Oumba avec comme titre phare Elongui qui par la suite a été repris par plusieurs autres artistes tant africains qu’européens, signature d’un contrat avec distribution.     En 1974, sortie du premier album avec comme succès ELONGI, album vendu 05 millions (cinq millions) de copies et plusieurs reprises par de grands artistes tels que DENIS ROUSSOS LE GREC, MANU DIBANGO LE CAMEROUNAIS et  JOSE L’ECOSSAISE.    En 1975, Suivront des collaborations avec SLIM PEZIN comme producteur pour les titres Soul Castel, Moussounguédi.    En 1977, sortie du deuxième album avec titre MOUSSONGE repris en sept versions jusqu’en Coréen.    En 1979, sortie du troisième album grand succès avec ASHIKO ESINGUE. Grande tournée africaine dans dix pays.
En 1980, création de sa maison de disque international  JENGOU RECORDS à Neuilly sur scène (Paris). Artistes produits : ANGELIQUE KIDJO – CELLA STELLA – ESSO ESSOMBA … etc. Il a contribué à l’éclosion de plusieurs grands musiciens tels qu’ALHADJI TOURE, TOTO GUILLAUME, LOBE VALERY, MBIDA DOUGLASS… etc. Sortie de son quatrième album grand succès MOUSSOLOKI repris dans plusieurs versions.   En 1983, sortie du cinquième album.  En 1985, sortie du sixième album.   En 1990, immigration aux USA pour apprendre les harmonies.   En1991, sortie du septième album et grande tournée européenne.  En 1993, sortie du huitième album.  En 1996, sortie du neuvième album.  En 1998, présentation avec le groupe VOYAGE, 500.000 (cinq cents mille) copies vendues aux USA.  En 2000, sortie du dixième album.  En 2004, sortie du onzième album.  En 2005, sortie du douzième album.  En 2007, sortie du treizième album.  En 2010, sortie du quatorzième album, honoré et décoré OFFICIER DE L’ORDRE NATIONAL DE LA VALEUR à titre exceptionnel  par le président Paul Biya.  En 2012, sortie du quinzième album. Remise de disque de diamant par la SACEM (Société Française Des Droits D’auteur) et l’OAPI (Organisation Africaine De La Propriété Intellectuelle).  En 2014, à Douala Bercy, sortie  de son seizième album. Grand défilé de mode par le styliste ESTERELLA à l’honneur d’EKAMBI BRILLANT avec les mannequins professionnels dans une salle bourrée de spectateurs, environ trois mille personnes. En 2015, création de son show tv avec MIG Mac Show. En 2016, sortie du single à New York avec les titres DONDE VAS et  FIGHT FOR FREEDOM. Deuxième décoration comme COMMANDEUR DE L’ORDRE NATIONAL DE LA VALEUR par le président Paul Biya. N.B. : EKAMBI BRILLANT, véritable Globe Trotter a parcouru cinquante-huit (58) pays dans le monde, a enregistré vingt (20) albums au total, quinze (15) millions de disques vendus de nos jours. Il est auteur compositeur et arrangeur,societaire de la SACEM(en France).
c
2017
c
2017
EKAMBI BRILLANTest né le 18 juin 1948 à Dibombari. Après la naissance, sa maman tombe malade et très vite, le bébé de deux jours fut remis à sa grand-mère qui se trouvait sur l'ile de JEBALE (banlieue de Douala) à 15 minutes de Bonabéri. C’est dans cette île que les Sawa préparent la marmite de Ngondo. Quand sa mère qui était une ancienne d’église et maîtresse de chorale l’emmenait  tous les matins  à la prière et le soir à la réplétion à la chorale, étant bébé dans une corbeille, les mélodies le berçaient.       En 1962, dès l’âge de 11 ans, et contre toute attente car son père le voyait difficilement réussir dans les études, il est admis au concours d’entrée en 6e au Lycée Général Leclerc où il rencontre le français ZANE DANIEL professeur de musique et c’est de là que le virus de la musique l’a attrapé en animant l’orchestre du dit établissement (Lycée Leclerc).       En 1968, il débute dans le night-club le Domino avec le fameux groupe mythique les CRACK’S, d’abord comme guitariste à Douala où il était venu passer les grandes vacances. Avec les CRACK’S, ils ont animé tous les bals scolaires de l’époque et aussi presque tous les cabarets entre Douala et Yaoundé.         En 1971, à l’âge de 23 ans, il arrête ses études, en classe de seconde et rejoint la ville de Douala où il intègre l’orchestre Les CRACK’S comme guitariste. Il se présente ensuite au concours de la musique lancé par l’ORTF (Office De Radio Télévision Française) d’où il en sort lauréat avec la chanson DJONGELE LA NDOLO d’où la sortie de son premier single chez DECCA(France) avec deux titres. Gros succès à l’époque, 20.000 (vingt mille) copies vendues en quelques jours.      Arrivé en France en janvier 1972, avec le soutien de Jean Dikoto  Madengué (Bassiste camerounais), il fut produit par PHONOGRAM (major française) et sort son second disque 45 tours qui eût également un succès avec 25000 (vingt cinq mille) ventes. Un contrat de production signé pour trois singles.      En 1973, participation au premier festival de musique regroupant les 12 meilleurs artistes camerounais , et sortie du 45 tours grand succès Cameroun Airlines.     En 1974, il rompt son contrat avec PHONOGRAM et se lie à SLIM PEZIN le grand guitariste français avec qui il sort l’album Africa Oumba avec comme titre phare Elongui qui par la suite a été repris par plusieurs autres artistes tant africains qu’européens, signature d’un contrat avec distribution.     En 1974, sortie du premier album avec comme succès ELONGI, album vendu 05 millions (cinq millions) de copies et plusieurs reprises par de grands artistes tels que DENIS ROUSSOS LE GREC, MANU DIBANGO LE CAMEROUNAIS et  JOSE L’ECOSSAISE.    En 1975, Suivront des collaborations avec SLIM PEZIN comme producteur pour les titres Soul Castel, Moussounguédi.    En 1977, sortie du deuxième album avec titre MOUSSONGE repris en sept versions jusqu’en Coréen.    En 1979, sortie du troisième album grand succès avec ASHIKO ESINGUE. Grande tournée africaine dans dix pays.
En 1980, création de sa maison de disque international  JENGOU RECORDS à Neuilly sur scène (Paris). Artistes produits : ANGELIQUE KIDJO – CELLA STELLA – ESSO ESSOMBA … etc. Il a contribué à l’éclosion de plusieurs grands musiciens tels qu’ALHADJI TOURE, TOTO GUILLAUME, LOBE VALERY, MBIDA DOUGLASS… etc. Sortie de son quatrième album grand succès MOUSSOLOKI repris dans plusieurs versions.   En 1983, sortie du cinquième album.  En 1985, sortie du sixième album.   En 1990, immigration aux USA pour apprendre les harmonies.   En1991, sortie du septième album et grande tournée européenne.  En 1993, sortie du huitième album.  En 1996, sortie du neuvième album.  En 1998, présentation avec le groupe VOYAGE, 500.000 (cinq cents mille) copies vendues aux USA.  En 2000, sortie du dixième album.  En 2004, sortie du onzième album.  En 2005, sortie du douzième album.  En 2007, sortie du treizième album.  En 2010, sortie du quatorzième album, honoré et décoré OFFICIER DE L’ORDRE NATIONAL DE LA VALEUR à titre exceptionnel  par le président Paul Biya.  En 2012, sortie du quinzième album. Remise de disque de diamant  par la SACEM (Société Française Des Droits D’auteur) et l’OAPI (Organisation Africaine De La Propriété Intellectuelle).  En 2014, à Douala Bercy, sortie  de son seizième album. Grand défilé de mode par le styliste ESTERELLA à l’honneur d’EKAMBI BRILLANT avec les mannequins professionnels dans une salle bourrée de spectateurs, environ trois mille personnes. En 2015, création de son show tv avec MIG Mac Show. En 2016, sortie du single à New York avec les titres DONDE VAS et  FIGHT FOR FREEDOM. Deuxième décoration comme COMMANDEUR DE L’ORDRE NATIONAL DE LA VALEUR par le président Paul Biya. N.B. : EKAMBI BRILLANT, véritable Globe Trotter a parcouru cinquante-huit (58) pays dans le monde, a enregistré vingt (20) albums au total, quinze (15) millions de disques vendus de nos jours. Il est auteur compositeur et arrangeur,societaire de la SACEM(en France).
c
2017
BIO
EKAMBI BRILLANTest né le 18 juin 1948 à Dibombari. Après la naissance, sa maman tombe malade et très vite, le bébé de deux jours fut remis à sa grand-mère qui se trouvait sur l'ile de JEBALE (banlieue de Douala) à 15 minutes de Bonabéri. C’est dans cette île que les Sawa préparent la marmite de Ngondo. Quand sa mère qui était une ancienne d’église et maîtresse de chorale l’emmenait  tous les matins  à la prière et le soir à la réplétion à la chorale, étant bébé dans une corbeille, les mélodies le berçaient.       En 1962, dès l’âge de 11 ans, et contre toute attente car son père le voyait difficilement réussir dans les études, il est admis au concours d’entrée en 6e au Lycée Général Leclerc où il rencontre le français ZANE DANIEL professeur de musique et c’est de là que le virus de la musique l’a attrapé en animant l’orchestre du dit établissement (Lycée Leclerc).       En 1968, il débute dans le night-club le Domino avec le fameux groupe mythique les CRACK’S, d’abord comme guitariste à Douala où il était venu passer les grandes vacances. Avec les CRACK’S, ils ont animé tous les bals scolaires de l’époque et aussi presque tous les cabarets entre Douala et Yaoundé.         En 1971, à l’âge de 23 ans, il arrête ses études, en classe de seconde et rejoint la ville de Douala où il intègre l’orchestre Les CRACK’S comme guitariste. Il se présente ensuite au concours de la musique lancé par l’ORTF (Office De Radio Télévision Française) d’où il en sort lauréat avec la chanson DJONGELE LA NDOLO d’où la sortie de son premier single chez DECCA(France) avec deux titres. Gros succès à l’époque, 20.000 (vingt mille) copies vendues en quelques jours.      Arrivé en France en janvier 1972, avec le soutien de Jean Dikoto  Madengué (Bassiste camerounais), il fut produit par PHONOGRAM (major française) et sort son second disque 45 tours qui eût également un succès avec 25000 (vingt cinq mille) ventes. Un contrat de production signé pour trois singles.      En 1973, participation au premier festival de musique regroupant les 12 meilleurs artistes camerounais , et sortie du 45 tours grand succès Cameroun Airlines.     En 1974, il rompt son contrat avec PHONOGRAM et se lie à SLIM PEZIN le grand guitariste français avec qui il sort l’album Africa Oumba avec comme titre phare Elongui qui par la suite a été repris par plusieurs autres artistes tant africains qu’européens, signature d’un contrat avec distribution.     En 1974, sortie du premier album avec comme succès ELONGI, album vendu 05 millions (cinq millions) de copies et plusieurs reprises par de grands artistes tels que DENIS ROUSSOS LE GREC, MANU DIBANGO LE CAMEROUNAIS et  JOSE L’ECOSSAISE.    En 1975, Suivront des collaborations avec SLIM PEZIN comme producteur pour les titres Soul Castel, Moussounguédi.    En 1977, sortie du deuxième album avec titre MOUSSONGE repris en sept versions jusqu’en Coréen.    En 1979, sortie du troisième album grand succès avec ASHIKO ESINGUE. Grande tournée africaine dans dix pays.
En 1980, création de sa maison de disque international  JENGOU RECORDS à Neuilly sur scène (Paris). Artistes produits : ANGELIQUE KIDJO – CELLA STELLA – ESSO ESSOMBA … etc. Il a contribué à l’éclosion de plusieurs grands musiciens tels qu’ALHADJI TOURE, TOTO GUILLAUME, LOBE VALERY, MBIDA DOUGLASS… etc. Sortie de son quatrième album grand succès MOUSSOLOKI repris dans plusieurs versions.   En 1983, sortie du cinquième album.  En 1985, sortie du sixième album.   En 1990, immigration aux USA pour apprendre les harmonies.   En1991, sortie du septième album et grande tournée européenne.  En 1993, sortie du huitième album.  En 1996, sortie du neuvième album.  En 1998, présentation avec le groupe VOYAGE, 500.000 (cinq cents mille) copies vendues aux USA.  En 2000, sortie du dixième album.  En 2004, sortie du onzième album.  En 2005, sortie du douzième album.  En 2007, sortie du treizième album.  En 2010, sortie du quatorzième album, honoré et décoré OFFICIER DE L’ORDRE NATIONAL DE LA VALEUR à titre exceptionnel  par le président Paul Biya.  En 2012, sortie du quinzième album. Remise de disque de diamant  par la SACEM (Société Française Des Droits D’auteur) et l’OAPI (Organisation Africaine De La Propriété Intellectuelle).  En 2014, à Douala Bercy, sortie  de son seizième album. Grand défilé de mode par le styliste ESTERELLA à l’honneur d’EKAMBI BRILLANT avec les mannequins professionnels dans une salle bourrée de spectateurs, environ trois mille personnes. En 2015, création de son show tv avec MIG Mac Show. En 2016, sortie du single à New York avec les titres DONDE VAS et  FIGHT FOR FREEDOM. Deuxième décoration comme COMMANDEUR DE L’ORDRE NATIONAL DE LA VALEUR par le président Paul Biya. N.B. : EKAMBI BRILLANT, véritable Globe Trotter a parcouru cinquante-huit (58) pays dans le monde, a enregistré vingt (20) albums au total, quinze (15) millions de disqus vendue de nos jours. Il est auteur compositeur et arrangeur,societaire de la SACEM(en France).
MUSICS
VIDEOS
BIO
VIDEOS
BIO
c
2017
EKAMBI BRILLANTest né le 18 juin 1948 à Dibombari. Après la naissance, sa maman tombe malade et très vite, le bébé de deux jours fut remis à sa grand-mère qui se trouvait sur l'ile de JEBALE (banlieue de Douala) à 15 minutes de Bonabéri. C’est dans cette île que les Sawa préparent la marmite de Ngondo. Quand sa mère qui était une ancienne d’église et maîtresse de chorale l’emmenait  tous les matins  à la prière et le soir à la réplétion à la chorale, étant bébé dans une corbeille, les mélodies le berçaient.       En 1962, dès l’âge de 11 ans, et contre toute attente car son père le voyait difficilement réussir dans les études, il est admis au concours d’entrée en 6e au Lycée Général Leclerc où il rencontre le français ZANE DANIEL professeur de musique et c’est de là que le virus de la musique l’a attrapé en animant l’orchestre du dit établissement (Lycée Leclerc).       En 1968, il débute dans le night-club le Domino avec le fameux groupe mythique les CRACK’S, d’abord comme guitariste à Douala où il était venu passer les grandes vacances. Avec les CRACK’S, ils ont animé tous les bals scolaires de l’époque et aussi presque tous les cabarets entre Douala et Yaoundé.         En 1971, à l’âge de 23 ans, il arrête ses études, en classe de seconde et rejoint la ville de Douala où il intègre l’orchestre Les CRACK’S comme guitariste. Il se présente ensuite au concours de la musique lancé par l’ORTF (Office De Radio Télévision Française) d’où il en sort lauréat avec la chanson DJONGELE LA NDOLO d’où la sortie de son premier single chez DECCA(France) avec deux titres. Gros succès à l’époque, 20.000 (vingt mille) copies vendues en quelques jours.      Arrivé en France en janvier 1972, avec le soutien de Jean Dikoto  Madengué (Bassiste camerounais), il fut produit par PHONOGRAM (major française) et sort son second disque 45 tours qui eût également un succès avec 25000 (vingt cinq mille) ventes. Un contrat de production signé pour trois singles.      En 1973, participation au premier festival de musique regroupant les 12 meilleurs artistes camerounais , et sortie du 45 tours grand succès Cameroun Airlines.     En 1974, il rompt son contrat avec PHONOGRAM et se lie à SLIM PEZIN le grand guitariste français avec qui il sort l’album Africa Oumba avec comme titre phare Elongui qui par la suite a été repris par plusieurs autres artistes tant africains qu’européens, signature d’un contrat avec distribution.     En 1974, sortie du premier album avec comme succès ELONGI, album vendu 05 millions (cinq millions) de copies et plusieurs reprises par de grands artistes tels que DENIS ROUSSOS LE GREC, MANU DIBANGO LE CAMEROUNAIS et  JOSE L’ECOSSAISE.    En 1975, Suivront des collaborations avec SLIM PEZIN comme producteur pour les titres Soul Castel, Moussounguédi.    En 1977, sortie du deuxième album avec titre MOUSSONGE repris en sept versions jusqu’en Coréen.    En 1979, sortie du troisième album grand succès avec ASHIKO ESINGUE. Grande tournée africaine dans dix pays.
En 1980, création de sa maison de disque international  JENGOU RECORDS à Neuilly sur scène (Paris). Artistes produits : ANGELIQUE KIDJO – CELLA STELLA – ESSO ESSOMBA … etc. Il a contribué à l’éclosion de plusieurs grands musiciens tels qu’ALHADJI TOURE, TOTO GUILLAUME, LOBE VALERY, MBIDA DOUGLASS… etc. Sortie de son quatrième album grand succès MOUSSOLOKI repris dans plusieurs versions.   En 1983, sortie du cinquième album.  En 1985, sortie du sixième album.   En 1990, immigration aux USA pour apprendre les harmonies.   En1991, sortie du septième album et grande tournée européenne.  En 1993, sortie du huitième album.  En 1996, sortie du neuvième album.  En 1998, présentation avec le groupe VOYAGE, 500.000 (cinq cents mille) copies vendues aux USA.  En 2000, sortie du dixième album.  En 2004, sortie du onzième album.  En 2005, sortie du douzième album.  En 2007, sortie du treizième album.  En 2010, sortie du quatorzième album, honoré et décoré OFFICIER DE L’ORDRE NATIONAL DE LA VALEUR à titre exceptionnel  par le président Paul Biya.  En 2012, sortie du quinzième album. Remise de disque de diamant  par la SACEM (Société Française Des Droits D’auteur) et l’OAPI (Organisation Africaine De La Propriété Intellectuelle).  En 2014, à Douala Bercy, sortie  de son seizième album. Grand défilé de mode par le styliste ESTERELLA à l’honneur d’EKAMBI BRILLANT avec les mannequins professionnels dans une salle bourrée de spectateurs, environ trois mille personnes. En 2015, création de son show tv avec MIG Mac Show. En 2016, sortie du single à New York avec les titres DONDE VAS et  FIGHT FOR FREEDOM. Deuxième décoration comme COMMANDEUR DE L’ORDRE NATIONAL DE LA VALEUR par le président Paul Biya. N.B. : EKAMBI BRILLANT, véritable Globe Trotter a parcouru cinquante-huit (58) pays dans le monde, a enregistré vingt (20) albums au total, quinze (15) millions de disqus vendue de nos jours. Il est auteur compositeur et arrangeur,societaire de la SACEM(en France).